On retrouve les premières traces de Veulettes-sur-Mer dès l'époque celtique, alors nommée Werlestes ( ou Wellestes). Veulettes devient ensuite un village gallo-romain, en 1044, le sire de Canouville lègue le territoire de Veulettes aux moines de l'abbaye de Saint-Ouen de Rouen, d'après une bulle du pape Benoît IX. Les premiers travaux commencent dès le début de ce XIème siècle.

Juste après la révolution, les premiers recensements annoncent une population de 442 âmes. La population atteindra son apogée en 1954 avec 457 habitants.

Le 11 avril 1937, Veulettes devient Veulettes-sur-Mer.

Juste après la seconde guerre mondiale, sous l'impulsion des congés payés, du développement des transports et de la proximité du village par rapport à Rouen et Paris, le tourisme se développe rapidement.

Avec aujourd'hui 310 habitants, cette petite station familiale voit sa population s'accroître fortement durant la saison estivale ( environ 3000 personnes ).

Le village de Veulettes est à l'origine un village de pêcheurs, installé le long de la rivière la Veulette, à l'abri de la falaise du Catelier, au pied duquel est installé maintenant le casino.

plage-dame

Différents styles de maison constituent le village de Veulettes :

  • Les chaumières normandes : elles sont baties avec les matériaux trouvés dans la région, colombages, toits en chaume et murs en torchis.
  • Les maisons de pêcheurs : ce sont essentillement des longères, construites en briques, silex et colombages, avec des toits en chaume. Elles sont toutes face au sud, avec peu ou pas de fenêtres exposées au nord.
  • Les maisons des estivants : entre les années 1875 et 1914, avec le développement des transports, de nombreux rouennais et parisiens achètent des terrains pour y faire construire des résidences secondaires. Ces maisons sont construites essentiellement en brique et silex, avec des toits en ardoises, et sont situées près de la plage.
  • Les cabanons du bout de la plage : à l'initiative de l 'Abbé Démeillers entr 1948 et 1952, des cabanons sont construits, afin de permettre à des familles défavorisées de venir profiter de l'air marin pendant les vacances ou les week-ends. Après diverses tempêtes, il n'existe plus que 80 cabanons. Ceux-ci sont très bien entretenus et appartiennent pour la plupart à des habitants du pays de Caux.

Depuis 1946, Veulettes est jumelée avec la ville de Greenock en Ecosse. L'origine de ce jumelage provient de la famille Charles Corruble, qui décida en 1940 de rejoindre l'Angleterre. Cette famille installée à Greenock jusqu'en 1944, demanda, dès son retour à Veulettes, ce jumelage, qui fut le premier parrainage européen.